Le pardon libére

Plaine avec arc en ciel

« si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes » MAT 6 : 14- 15

Dans ce moment de cheminement vers Pâques, où tous les chrétiens vont fêter la résurrection de Jésus Christ, voila cette parole de notre Seigneur Jésus à notre endroit, le pardon.

Que signifie donc ce mot ? Le Seigneur lui-même est saint et il voudrait que tous ceux qui vont l’approcher soient irréprochables.

C’est donc une demande de conscience, de dépouillement.
On se dit peut-être que nous ne sommes pas concerné, mais ce n’est pas en vain que cette parole nous a été donnée.

Savons nous combien de fois Dieu nous pardonne de nos péchés ?

Il est tellement plein d’amour pour nous qu’il n’hésite pas à le faire car s’il prenait en compte toutes nos fautes, à chaque instant, personne ne serait épargné.

Le péché est tout ce qui est contraire à la volonté de Dieu.

Faisons nous toujours selon la volonté de Dieu ?

Le Seigneur Jésus donne ici un avertissement peu surprenant, en rapport avec le pardon, pourquoi ?

Parce qu’en refusant de pardonner, nous nions notre propre état de pécheur, et notre propre besoin de la grâce divine.
Le pardon de nos péchés n’est pas la conséquence directe du pardon que nous accordons à notre prochain, mais il est fondé sur notre compréhension de ce que cet acte de grâce signifie.
Il nous est généralement facile d’implorer le pardon et difficile d’accorder le notre car, si Dieu peut nous pardonner, pourquoi ne le ferions-nous pas à notre tour ?

Lorsque nous prions le Seigneur de nous pardonner, demandons-nous si nous avons nous-même pardonnés à ceux qui nous ont fait du mal ?

Savons-nous pourquoi ?

Pâques : que signifie cette fête si particulière dans la vie des chrétiens, le sacrifice que Jésus a fait pour toi et moi ?
Car « mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes, la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris, nous étions tous comme des brebis égarées; chacun suivait sa propre voie, et l’Éternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous » Ésaïe 53 : 5-6

Quel sacrifice Jésus a t-il fait pour toi et moi ? Quelle humiliation il a subit si Christ, lui qui est Saint, s’est rabaissé, a souffert pour toi et moi ? Et pourquoi, ne le ferrais-je pas pour mon prochain ?

Qui suis-je moi pour juger l’autre alors que Dieu, lui ne me juge pas, malgré mes fautes ?

Apprenons donc à pardonner aux autres, si nous voulons que Dieu nous pardonne aussi. Que cette parole nous aide.
Donc le pardon libère. Le Seigneur nous demande de nous dépouiller de tout, de notre colère, de notre amertume, irréprochables.

Soyons en paix avec nous-même et avec les autres si nous voulons être saints à Pâques.

Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *