Jesus donne du repos

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos » Mat 11 : 28

Chers frères et sœurs dans le Christ, puisse cette parole s’accomplir dans nos vies.

Car il s’agit pour nous non de l’avoir écoutée, mais de la mettre en pratique selon le commandement du Seigneur.

En ce début d’année 2017, ou chacun est face à son destin, vivant une situation à sa manière, tantot bonne pour les uns et mauvaise pour les autres, voila qu’une parole de notre Seigneur Jésus sonne comme un signe de réconfort dans ce monde instable.

Ici, la difficulté soulignée par cette parole, c’est le choc entre la parole de Dieu et la capacité de l’homme de l’entendre et la recevoir.

Autorité de la parole de Dieu su la vie de l’homme, mais jusqu’où ? Jusqu’à quelle limite ? Que pouvons-nous entendre et que refusons-nous d’entendre ?

Lorsque je suis très malade, ou vivant une situation difficile, puis-je entendre la promesse que Dieu veille sur moi ?

Lorsque je suis dans la souffrance, ou plongé dans un deuil, ou j’ai perdu mon emploi, puis-je entendre la promesse de Dieu d’un bonheur à nouveau possible ?

Lorsque j’ai eu une mauvaise conduite, ou fait du mal, puis-je entendre la parole de Dieu, qu’un pardon de sa part est possible ?

Mais le Seigneur Jésus nous appelle à aller vers lui, une main tendue, pour le moins pas facile à comprendre.

Que signifie cette parole, comment peut-on l’accueillir, dans un monde injuste et qu’attend t-il de nous ?

Comme nous le savons les textes bibliques sont là pas pour nous déconcerter, mais au contraire pour nous édifier « car nos détresses présentes sont passagères légères par rapport au poids insurpassable de gloire qu’elles nous préparent » 2 cor 4 : 17

Car derrière chaque problème, Dieu a un plan, et il utilise souvent les circonstances pour developper notre caractère. En fait, il nous façonne à l’image de Jésus à travers les circonstances, plus qu’au travers de la lecture biblique. La raison en est évidente, nous devons gérer toutes sortes de situations chaque jour. Nous nous posons des questions, pourquoi cela m’arrive, pourquoi dois-je vivre telle situation, pourquoi ma vie est un enfer… et de dire pourquoi Dieu permet cette situation dans ma vie.

Le Seigneur Jésus nous a avertis, que nous allons souffrir dans ce monde, tous les hommes connaissent la souffrance et ont des problèmes. Dès que nous avons réglé un problème, un autre se présente. Tous évidemment ne sont pas dramatiques, mais tous permettent au Seigneur de nous faire grandir, car Dieu se sert des problèmes pour nous attirer à lui.

La bible dit : « L’Éternel est près de ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. »

Vous tous qui êtes fatigués, courbés sous un fardeau, chaque jour chacun est confronté à une difficulté financière, chômage, maladie, persécution, mariage, pauvreté, guerre, etc. Que des fois notre foi est mise à l’épreuve, que nous ne sachions quoi faire, que nous sommes perdus, désarmés, abattus, désorientés, fatigués, comme le démontre cette illustration :

Jeanne, habitant dans un village, doit parcourir 15 kilomètres pour aller au champ. Le soir en rentrant chez, elle doit transporter un panier au dos lourd de 20 kg, plus un fagot de 10 kg de bois sur la tête. Imaginez le poids que doit supporter Jeanne et faire les 15 kilomètres pour regagner sa maison ! On peut imaginer le souhait de celle-ci, car Jeanne aimerait que quelqu’un la soulage de son fardeau, pour que son panier soit allégé ou qu’une personne l’aide à descendre son fagot de bois à son arrivée et si cela se fait, quel soulagement !

Qu’est ce que le Seigneur veut nous dire ?

C’est de cela que le Seigneur nous parle, de nous soulager du poids de la douleur, de la souffrance. Il nous demande de regarder à lui, car lui seul est capable de tout, lui seul peut nous guider, et nous donner son joug qui est léger. Il nous demande de tout remettre entre ses mains, pour qu’il se charge lui même de porter notre fardeau, lui qui a les épaules larges, qui peut tout supporter car « ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’Il s’est chargé » Ésaïe 53 : 4

Venez à moi je vous donnerai du repos.

Jésus libère les hommes de tous leurs fardeaux. Le repos qu’il promet, c’est la guérison, l’amour, la paix avec Dieu, non l’inactivité. La communion avec Dieu transforme un labeur pénible et fastidieux en travail utile et spirituellement productif. C’est dans les moments difficiles alors que nous n’avons plus de solutions, que nous nous sentons totalement abandonnés et découragés que nous nous tournons vers Dieu seul.

La souffrance nous permet d’apprendre des choses que nous n’apprendrions jamais autrement.

Posons nous la question, le Seigneur aurait pu libérer Joseph de sa prison, empêcher Daniel d’être jeté dans la fosse aux lions, Jérémie dans une citerne et il aurait pu éviter trois naufrages à l’apôtre Paul, mais il ne l’a pas fait.

Il a permit que ces choses arrivent, chacune des personnes concernées s’est ensuite rapprochée de lui. Les problèmes nous obligent à dépendre de Dieu au lieu de nous appuyer sur nous même, sachant qu’aucun problème n’apparaît sans la permission de Dieu, il contrôle tout ce qui arrive à ses enfants, il l’utilise pour leur bien, même si Satan et d’autres cherchent à leur faire du mal.

Comme le Dieu souverain contrôle tout, vos problèmes ne sont en fait que des difficultés qui font partie de son plan pour vous, puisque tous les jours de votre vie ont été écrits dans le livre de Dieu avant votre naissance, tout ce qui vous arrive à une signification spirituelle, oui tout.

« Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, de ceux, qui ont été appelés conformément au plan divin. » Rom 8 : 28- 29

lorsque vous traversez une épreuve, ne demandez pas pourquoi est ce que ça m’arrive, mais plutôt « Seigneur que veux-tu m’apprendre ?» puis faites confiance au Seigneur et continuez à faire ce qui est juste, car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accomplit la volonté de Dieu vous obtenez ce qui est promis, ne baissez pas les bras, persévérez, croyez en l’évangile, croyez en Jésus le Sauveur du monde.

Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *