Construire sa vie sur Jésus

Chapelle sur une pointe de montagne

Notre texte d’aujourd’hui est tiré du livre de Matthieu (MAT 7 : 24-27) :
« Quiconque donc entend ces paroles que je dis, et les met en pratique, sera semblable à un homme sensé, qui a bâti sa maison sur le roc : la pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents on soufflé et se sont déchaînés contre cette maison, et elle n’a pas été renversée, car elle avait été fondée sur la pierre.
Et quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un insensé, qui a bâti sa maison sur le sable : la pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison, et elle est tombée, et grande a été sa chute. »

Quel beau texte !
Peuples de Dieu, à l’heure où l’on parle d’appartenance, à telle ou telle religion, à telle secte, à tel groupuscule, …
Voila que vient à point nommé ce texte de Jésus pour nous faire comprendre les conséquences d’un mauvais choix dans notre vie.

Que signifie donc cette phrase « construire sa vie sur le Rocher » qui n’est en fait que Jésus lui-même ?

De nos jours, la vie devient presque banale, notre fascination pour des choses qui ne viennent pas de Dieu ne nous font plus peur, car en voulant faire comme les autres, tout avoir et vite nous font prendre parfois des chemins tortueux.

Ici Jésus nous met en garde contre ces pratiques et nous propose de faire de lui le fondement de notre vie. Il est la garantie d’une vie durable car, quelque soit les aléas de la vie, nous ne tomberons pas parce qu’il est là pour nous soutenir, il est notre appui. Souvenez-vous de l’expérience des enfants d’Israël devant la mer rouge face à pharaon, du roi David, Joseph, . et d’autres encore..
Oui, cela arrive, à condition de rester fidèle à Dieu !

On entend souvent dire « est-ce que les miracles d’hier existent toujours ? ».
Oui, ils existent mais c’est nous qui n’avons plus la même foi, la même assurance, certainement la même persévérance. Souvenez-vous aussi de l’histoire de Joseph, Job et d’autres encore !

Aujourd’hui, Jésus nous appelle à faire de lui notre rocher sur lequel nous allons nous appuyer.

Et toi, sur qui t’appuies-tu ?
Qui est le gardien de ta vie ?
Quel est le dieu que tu adores ?
Vers qui regardes tu?

Jésus nous montre combien il nous aime car il ne cesse de nous tendre la main.

Le sujet d’aujourd’hui est très pertinent et s’adapte à l’instant présent, au moment où le monde s’offre à nous avec toutes ses convoitises, ses fascinations, ses dominations, ses manipulations, ses souffrances, …

Ces paroles de Jésus viennent à point pour nous permettre de donner une direction à notre vie, car deux choix s’offrent à nous, la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction mais très souvent nous ne nous rendons pas compte de cela.

Le texte d’aujourd’hui est une image, mais elle est très instructive. Elle devrait normalement nous permettre de mieux comprendre le sens de la vision et encore une fois nous dire combien ses paroles sont vérité et lumière pour nous guider dans notre marche comme David : « Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier » Psaumes 119 : 105

Ici, le Seigneur Jésus nous met en garde du fait que cela ne suffit pas seulement d’écouter sa parole, mais de la mettre en pratique. Il ne suffit pas seulement de se dire chrétien ou disciple du Christ, mais de porter sa croix, de le suivre, de marcher comme lui et  pour lui , car ses paroles sont là pour nous éclairer. Ainsi  il faut faire de Jésus le fondement de notre vie et de nous appuyer sui lui et quelque soit la situation vécue, nous ne tomberons jamais parce qu’il est notre appui, notre rocher.

Les comparaisons de l’homme prudent et du fou, ont toutes les deux leur sens : soit tu bâtis les fondements de ta vie sur Jésus et tu avances ou tu bâtis ta vie sur le monde qui est instable et tout peut s’écrouler.

Nous passons notre temps à mettre Dieu en dehors de notre vie, nous ne l’associons même pas pour ceci ou pour cela.
C’est de cela que le Seigneur nous parle !
Que sa parole nous édifie.

Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *