Comment suivre Jésus Christ ?

Homme marchant sur une plage immense

Le titre donné à ce texte semble aujourd’hui être un défi à la foi car dans son message le Seigneur Jésus dit « si quelqu’un veut  venir après moi, qu’il renonce à lui même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive » Mat 16: 24

Qu’est ce que le Seigneur veut nous faire entendre par ce mot suivre, dans un monde où le conformisme et le matérialisme dominent ?

Cette parole est peut être dure à entendre, qui percute, qui rencontre dans notre relation avec Jésus quelque chose de trop sensible.

Mais pourtant le Seigneur nous le dit, quelles en sont donc les lignes de force ?
Autrement dit, en consentant à le suivre, à quoi Jésus nous appelle t-il, vers où nous guide t-il ?
C’est particulièrement vrai ce que dit le Seigneur Jésus, malgré cette phrase complexe, que des fois nous le disons « Jésus Christ est en moi, j’ai donné ma vie à Jésus, je marche avec Jésus » mais sait-on réellement ce que cela implique « je vais suivre Jésus » ?
Quelqu’un pourrait dire, mais comment le Seigneur peut-il demander à une personne le renoncement à soi, cette parole est dure ?

Ce n’est pas de cela dont il s’agit, car les textes bibliques nous appellent à un très grand discernement.

De quoi s’agit- il, Le Renoncement à soi, S’oublier soi-même, Devenir une nouvelle personne en Jésus Christ ?

Malheureusement, notre vie est très souvent égoïste « le moi d’abord », « ce moi haïssable », « ce moi égoïste », ma maison, mon argent … domine, nous servons dans le but d’être aimés et admirés ou encore pour parvenir à nos fins. Que des fois, nous nous félicitons d’être si bons et merveilleux alors que l’approbation doit venir de Dieu. Seigneur, je fais cela pour toi, tu peux bien me donner ce que je te demande ou j’ai donné à l’autre, récompense moi, mais tout vient de Dieu.

Comme la fidélité, le renoncement à soi est une qualité très rare. L’apôtre Paul reconnaissait qu’une personne qui la possédait « Timothée », c’est pourquoi l’humilité est une lutte quotidienne :

  • porter sa croix chaque jour,
  • s’oublier pour servir, car nous sommes tous serviteurs de Jésus pour tous ceux qui l’ont accepté dans leur vie comme sauveur, chacun à une mission à accomplir, car Jésus s’est dépouillé lui même en prenant une forme de serviteur,
  • fonder son identité en Christ,
  • ne pas servir à la fois Dieu et l’argent, si Jésus est votre Seigneur alors l’argent devient votre serviteur car ce n’est pas un péché d’être riches, mais c’est un péché de ne pas employer nos richesses pour la gloire de Dieu,
  • s’offrir au Seigneur Jésus et se mettre tout entier à son service comme instrument de ce qui est juste,
  • aimez Dieu et son prochain, car Jésus est amour « comme le père m’as aimé, demeurez dans mon amour » Mat 8:11.

Et toi, aimes-tu ton prochain comme toi même ?
Es-tu au service des autres?

Comment peux-tu dire que tu aimes Jésus que tu ne vois pas, alors que ton frère, ta sœur qui est à coté de toi te laisse indifférent ?

Porter sa croix, c’est aussi rencontrer les obstacles comme l’apôtre Paul et les autres apôtres, tous ceux qui ont accepté de marcher avec Dieu.

Subir mais ne pas se décourager, tomber mais toujours savoir se relever car le Seigneur ne nous a pas seulement appelés à venir à lui, mais à aller pour lui vers les croyants et les non croyants.

Ceci doit nous interpeller : aimez-vous les uns les autres comme moi j’ai aimé !

Vous voyez, nous sommes très loin d’un enseignement du Seigneur qui serait un droit de la communauté chrétienne « s’aimer ».

C’est plutôt une invitation à aimer, une invitation à écouter, une invitation à prier les uns pour les autres, une invitation à se tenir au devant des petits et des plus faibles de la communauté pour les relever, une invitation à se soutenir.

Demandons donc au Seigneur Jésus de nous aider à lui ressembler.

Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *